Villy-la-Ferté

Descente dans les entrailles d’une histoire qui prend aux tripes

L’ouvrage de La Ferté ne paie pas de mine au premier coup d’œil. Quelques coupoles de tirs émergent de la colline çà et là, une ligne de défense, intégralement conservée, constituée 5 lignes de rails anti-chars d’un peu plus d’1,5km, un réseau de barbelés, des ardillons et des queues de cochons plantées dans le sol pour ralentir l’infanterie… Voilà tout est dit pour l’extérieur de ce fort de la ligne Maginot. Ne vous y laissez pas prendre. Il faut pénétrer dans les lieux pour en prendre toute la mesure. La visite s’inscrit dans un ancrage humanisé. Quand on vous parlera d’un soldat, il ne s’agira pas d’un simple nom lancé à l’écho des couloirs.  Ce sera un visage reconnaissable à travers une photo accrochée au mur de la pièce où il s’affairait. Touchant !

Situation

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s