Prendre de la hauteur à Anzin

La bleuse borne

La construction du charbonnage a démarré en 1783. On raconte, que les bâtiments de la fosse avaient été érigés à proximité d’une borne que l’on n’a jamais retrouvée. Alors, en 1988, puisqu’elle restait introuvable, on a érigé une nouvelle en pierre bleue de Soignies. Les journaux de l’époque ont même titré : « Anzin a retrouvé sa bleuse borne ».

Terril de la bleuse borne a Anzin Bleuse borne mine heap in Anzin

Le forage prit 3 ans. Le houiller, la strate de houille, fut atteinte à une profondeur de 85 mètres. Au cours de son existence, cette fosse sera l’une des plus rentables et des plus densément creusées car ses galeries allaient jusqu’à rejoindre celles d’autres fosses. Avec l’amplification de l’exploitation et l’amélioration des techniques de creusement, le puit principal s’enfoncera jusqu’à 680 mètres sous la surface du sol… Imaginez la chaleur et les conditions de travail.

Terril de la bleuse borne a Anzin Bleuse borne mine heap in Anzin

Elle était entourée de plusieurs cités ouvrières. La cité du moulin, la cité Mont de la Veine et la cité Château-Mallet pour ne citer qu’elles.

Pour en savoir plus:

Situation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s