Watten

C’est l’archétype même des petites villes de la Flandre française: une part d’histoire encore bien visible, une ambiance économique tristounette qui rêve d’une grandeur passée, des circuits promenades aussi nombreux que variés et un lieu parfait pour prendre un bon café avant d’enfourcher son vélo ou d’enfiler ses chaussures de marche.

Plaisir du regard

Le moulin de la montagne a été bâti à l’aide de moellons et de briques tirés des murs de l’abbaye voisine. Son érection qui date de 1760 vient en remplacement d’un ancien moulin en bois dont les fondations étaient elles-mêmes posés sur les traces de l’un des cinq bastions dessiné deux siècles plus tôt par l’ingénieur Le Camus.

En haut, le moulin de la montagne

Le moine Olfride qui cheminait depuis Tournai à la recherche d’un lieu où exercer sa fonction et implanter un monastère se prit d’affection pour Watten… où il finit par ériger un monastère avec de nombreux soutiens locaux.

Pour en savoir plus:

Situation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s